LIVRAISON OFFERTE DÈS 69 FRS

ABSENCE DU 15 AU 19 JUILLET

Qu'est-ce que le système endocannabinoïde ?

Qu'est ce que le système endocannabinoïde ?

Introduction :

Dans ce chapitre quelque peu technique, mais que nous avons tenté de minimiser au maximum, vous comprendrez pourquoi les cannabinoïdes présents dans le chanvre (et dans notre corps) sont bons (voire essentiels) au fonctionnement de notre organisme.

Vous comprendrez également comment la recherche sur le cannabis a permis de découvrir un système physiologique majeur qui régit notre humeur, notre appétit, notre mémoire et notre système immunitaire, encore méconnu il y a passé 3o ans.

Prenez le temps de lire ces paragraphes et découvrez comment agit biochimiquement le CBD sur notre organisme.

Le système endocannabinoïde

La découverte de ce groupe de molécules typiques du chanvre et leur action sur notre organisme sont très récentes. Mis en lumière pour la première fois dans les années 1940 par le chimiste *Roger Adams, puis confirmés en 1964 par une équipe israélienne dirigée par le Pr. Mechoulam, les cannabinoïdes représentent une grande famille de composés chimiques dont on en dénombre à ce jour plus d'une centaine.

Parmi eux, le fameux THC (delta-g-tétrahydrocannabinol) psychotrope, le CBD (cannabidiol) qui nous intéresse ici plus particulièrement, mais aussi le CBG (cannabigérol), le CBC (cannabichromène), le CBN (cannabinol), le CBL (cannabicyclol)...

Ils sont classés selon trois catégories :

  • Les phytocannabinoïdes, issus du règne végétal, dont essentiellement le chanvre.
  • Les cannabinoïdes de synthèse obtenus en laboratoire par chimie ou transformation de cannabinoïdes d'origine végétale, destinés à un usage médical.
  • Les endocannabinoïdes, naturellement sécrétés par notre organisme. 

*Qui est Roger Adams : Il était un chimiste américain éminent, né en 1889 et décédé en 1971, qui a joué un rôle pionnier dans la chimie organique. Il est particulièrement célèbre pour ses travaux sur la synthèse de composés organiques complexes et pour ses recherches sur les cannabinoïdes. Adams a réussi à isoler le cannabidiol (CBD), un des principaux composants du cannabis, et a également synthétisé le tétrahydrocannabinol (THC), le composé psychoactif primaire du cannabis. Ses travaux ont jeté les bases de la recherche moderne sur les cannabinoïdes et leurs effets sur le corps humain, notamment par la découverte et l'étude de l'endocannabinoïde. En outre, il a contribué à la formation de nombreux chimistes et a reçu plusieurs distinctions pour son impact significatif dans le domaine de la chimie.

Les endocannabinoïdes et les récepteurs

Dans leur quête de compréhension des effets distinctifs des molécules cannabinoïdes sur l'organisme, les scientifiques ont mis en évidence, au cours des années 1990, l'existence d'un complexe système de récepteurs cellulaires. Ce réseau sophistiqué, en interaction étroite avec les composés cannabinoïdes, a été identifié sous le nom de système endocannabinoïde, (SEC pour son abréviation).

Il représente un des mécanismes biologiques les plus cruciaux identifiés de fraîche date, révélé par les études approfondies sur le cannabis. Les principaux endocannabinoïdes, ainsi que leurs récepteurs spécifiques, désignés sous les termes CB1 et CB2, se déploient à travers l'ensemble du corps, englobant le cerveau, les organes, les tissus conjonctifs, les glandes, et les cellules du système immunitaire.

Au sein de chaque tissu, ce système exécute une multitude de fonctions, visant invariablement à l'homéostasie, c'est-à-dire à préserver la constance du milieu intérieur face aux fluctuations externes, telles que le stress ou la pollution, affectant tous les êtres vivants.

Il est donc essentiel dans la stabilisation des fonctions neuronales et dans la modulation de divers processus physiologiques essentiels au quotidien, tels que :

  • Notre humeur, le contrôle de nos émotions, notre sommeil
  • Notre mémoire, nos capacités d'apprentissage
  • Le système immunitaire, la régulation et le contrôle des inflammations
  • La pression artérielle, la perception de la douleur

Les chercheurs ont découvert que ce mécanisme est omniprésent chez tous les vertébrés, incluant les mammifères et les oiseaux, ainsi que chez une vaste gamme d'autres animaux, à l'exception notable des insectes.

Cette observation suggère que l'implantation de ce système s'est effectuée à un stade extrêmement ancien de l'évolution des espèces, témoignant de son importance fondamentale dans la phylogénie.

Notre conclusion :

En conclusion, le système endocannabinoïde se révèle être une composante fondamentale de la physiologie humaine, orchestrant une symphonie complexe de processus visant à maintenir l'équilibre et l'harmonie au sein de notre organisme.

Découvert grâce aux avancées scientifiques dans l'étude des composés cannabinoïdes, ce réseau de récepteurs et de molécules signaleurs transmet des messages vitaux pour la régulation de nombreuses fonctions, allant de la gestion de la douleur et de l'inflammation jusqu'à la modulation de l'appétit, de l'humeur et du sommeil, comme mentionné dans cet article.

L'exploration a ouvert des horizons nouveaux pour la compréhension des mécanismes sous-jacents à une multitude de pathologies, offrant ainsi des perspectives inédites pour le développement de thérapies innovantes.

Les travaux de pionniers tels que Roger Adams ont non seulement enrichi notre savoir sur le cannabis et ses composants actifs, mais ont aussi pavé la voie à une ère nouvelle de recherche médicale, où les potentiels thérapeutiques des cannabinoïdes commencent tout juste à être explorés.

Alors que nous continuons à explorer cet univers complexe, l'avenir promet des découvertes passionnantes qui pourraient révolutionner notre approche de la médecine, soulignant l'indéniable lien entre la nature, la science et notre bien-être.

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,